L’art sous toutes ses formes, le sacré et leurs interrelations sont au cœur de la quête que Daniel LeBlond a entreprise dès sa jeunesse à travers le monde. Il se dirige d’abord vers le cinéma et obtient en 1979 un certificat de scénarisation cinématographique à l’Université du Québec à Montréal. Poursuivant ses études à Paris, il obtient en 1982 un diplôme de l’École des Hautes Études Supérieures Cinématographiques. En 1986, il réalise un film «Le pas» qui sera distribué en France et au Québec. Suivront en 1989 une vidéo-fiction «L’enfant aux goélands», en 1990 une production médiatique «Au cœur du monde» et en 1991, au Centre Paul-Lejeune, une exposition comprenant deux productions médiatiques, des photographies prises lors d’un séjour au Mexique, ainsi que des installations.

 

L’histoire de l’art et l’esthétique font depuis longtemps partie de ses centres d’intérêt. En 1982, il suit les cours de l’École du Louvre à Paris, puis en 1988, il entreprend un travail de recherche en philosophie, à l’Université de Montréal, sous le thème «le symbole». Enfin, se dirigeant vers la théologie esthétique, il obtient en 1991 une maîtrise sur l’œuvre d’Hans Urs Van Balthasar «Les aspects esthétiques de sa révélation». Il part ensuite en Égypte pour suivre un stage en Art et culture égyptienne.

 

C’est aussi à partir de cette date que sa pratique artistique s’oriente vers les arts plastiques. Il complète son travail personnel en atelier en apprenant la technique des encres avec Marcel Lapointe et celle de l’huile avec Arthur Pépin. Il suit les cours «Dessin et couleur» à l’Université de Montréal en 1994, puis travaille en atelier jusqu’en 1999 sous la direction d’Andrée Massot-Boutillier qui fut l’élève d’Albert Gleizes. Deux stages complètent sa formation : le premier en iconographie en Israël avec Sœur Marie-Paul Farran en 2000, le second à Tokyo en zen et calligraphie avec Terayama Sensei en 2001.

 

De 1991 à 2006, Daniel LeBlond a été le directeur artistique du Gesù - Centre de créativité. De 1997 à 2015 il a est également été président du conseil d’administration du MAI (Montréal, Arts Interculturels) qu’il a cofondé. Il a été également commissaire pour plusieurs expositions et membre de divers jurys.

 

Après dix ans de travail en atelier, Daniel LeBlond montrait pour la première fois, en 2001, le fruit de ses recherches lors de l‘exposition «Signes et regard» dans le cadre de l’événement Art sacré du Gesù - Centre de créativité.

 

En 2004, avec « Existence », l’artiste révèle, dans cette première exposition individuelle, son questionnement sur la place de l’homme sur cette terre et la réponse qu’il tire du lien qui unit de façon indissoluble l’art et le sacré.

 

En juillet 2004 Le Général des Jésuites nomme Daniel LeBlond au poste de supérieur de la Province du Canada français et du territoire haïtien.

 

En 2006, Daniel LeBlond présente une deuxième exposition solo, Mystère. Présenté tout d’abord à Montréal en mars et avril 2006 au Gesù - Centre de créativité, ce parcours de 18 œuvres (huile sur bois) explore tout le potentiel du retable. Daniel LeBlond est ensuite invité à présenter Mystère en Europe à l’automne/hiver 2006. Tout d’abord, à la cathédrale des Saints Michel et Gudule de Bruxelles (Belgique) du 23 juin au 5 septembre 2006 et ensuite, à la cathédrale Notre-Dame du Havre (France) du 12 novembre au 3 décembre 2006. Une publication de réflexions accompagne ces œuvres. Plusieurs œuvres de la série Mystère ont également été exposées à Rome à la Galerie Artemis en 2008.

 

L’été 2006 a été consacré à la création d’une nouvelle série d’œuvres sous le thème “Descendre des Autels” qui sera ensuite exposée au Gésù en 2007.

 

En 2007-2008, une nouvelle série intitulée Souffle I. Cette dernière a été exposée à la galerie du Weston School of Theology, Boston College, à Boston, ainsi qu’à Québec, à la bibliothèque de Charlesbourg et enfin, à Montréal au Gésù Centre de créativité. À l’automne 2009, où elle a été simultanément présentée avec la série Souffle II.

 

En 2008, Daniel LeBlond a participé à une exposition collective intitulée Art et salut, inscrite dans le cadre des activités du 400e anniversaire de la Ville de Québec.

 

Daniel LeBlond a écrit de nombreux articles sur l’art et la spiritualité et plusieurs de ses œuvres illustrent différentes couvertures de publications. Deux de ses œuvres sont exposés en permanence, l'une dans l'église du Gesù à Montréal, l'autre à Rome dans une chapelle de l'Université Grégorienne.

 

Durant l'hiver et le printemps 2010, une série de douze papiers grand format, sera peinte après quatre voyages en Haïti suite au tremblement de terre... «En moi... Haïti».

 

Après une année sabbatique consacrée au travail et à la recherche sur le dessin anatomique à Londres, Florence et à Montréal, Daniel LeBlond se consacre à la production d’une nouvelle série «SE LAISSER SE REGARDER, regards et visages» qui sera exposée en 2013 à Montréal, Rouen et à Malte.

Toujours en réflexion et en création, Daniel LeBlond poursuit avec la collection ‘’Souffle I et II’’ qu’il présenta en 2013-2014 entre autre dans la région du Saguenay-Lac-St-Jean.

Viens ensuite ‘’Murmures d’au-delà…des apparences’’ qui a été exposée en 2015 dans l’église de l’Annonciation à Oka au Québec.

La collection ‘’Tremblement de terre’’ est une suite logique et incontournable de ses nombreux séjours en Haïti après le séisme. Une impressionnante collection d’œuvres fût réalisée. Comme il le dit si bien, il y a eu avant et après Haïti… Ses couleurs ont changé, les regards de ses personnages sont différents. Tiré de cette collection, il publie, un livre qui ne laissera personne indifférent… ‘’Je vais mourir… être et se dire’’ est abondamment illustré de peintures, de dessins et des textes touchants, bouleversants. Ce livre d’artiste a été lancé à Montréal, Québec et Desbiens en hiver 2016 et en France au Havre au printemps 2016.

Pour Daniel LeBlond, artiste et auteur l’année 2016 est bien remplie. Il a exposé à Troyes en France une deuxième fois. Ses œuvres ont été présenté dans la cathédrale et au Centre de soins palliatifs de Troyes. Il a également été de passage au Havre et dans deux villes de Bourgogne pour présenter des œuvres et des conférences.

 

Un artiste à suivre !

biographie

daniel leBlond